Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, documentation, dossiers, forum, formulaire pour participer au site,...
Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,... Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,...
Une action de l'association
Liste de discussion
Pour échanger par email, de manière conviviale, sur tout ce dont parle le site, inscrivez-vous :

Les Docs

Articles & Documentation Se loger Habitat L'architecture libre, ou l'autoconstruction, contre l'architecture de consommation
 

L'architecture libre, ou l'autoconstruction, contre l'architecture de consommation

Date de publication : Vendredi 16 Mai 2003 à 21H33:34
Déjà 7755 personnes l’ont lu


Enseignant chercheur à l'école d'architecture de Toulouse, Jean Soum se passionne pour les "Architectures libres, spontanées, sauvages, marginales, autodidactes, novatrices, éphémères, iconoclastes, primaires, etc.". Entretien hors des "chantiers" battus.
Costo

Cyber Archi : D'où vous est venu ce goût pour ces "autres architectures" ?
zome12Jean Soum : Je ne suis pas architecte mais physicien de formation. Recruté comme enseignant à l'école d'architecture de Toulouse,
je me suis intéressé aux modèles inspirés de la géométrie comme le dôme géodésique, une solution alternative en rupture avec l'angle droit et l'architecturalement correct. J'en ai construit et habité un dans les Pyrénées, découvrant donc l'autoconstruction et rencontrant d'autres auto constructeurs explorant des solutions différentes. C'était dans les années 70 et depuis je construis encore un peu, toujours des formes non conventionnelles, je conseille ou assiste des auto constructeurs et j'observe comment volue ce phénomène. Et je rapporte mes rencontres sur Internet.

En quoi ces architectures s'affranchissent-elles des règles "classiques" de l'architecture et en quoi s'y soumettent-elles ?
Roland Il n'y a finalement qu'une contrainte physique qui gouverne l'architecture : la loi de la pesanteur. La règle classique, ou plutôt conventionnelle, c'est d'y répondre par des murs lourds et verticaux. C'est une solution archaïque, sans imagination. Bien sûr de nos jours on fait quand même plus léger qu'un château fort mais l'inspiration est dans cette continuité. Or il existe bien d'autres solutions pour créer un volume avec une réflexion
sur la structure, l'organisation, solutions plus légères, résistantes, conomes en matériaux.

Une architecture de la nécessité - je pense aux horréos (greniers à grains) - peut-elle être une architecture libre ? Toute architecture n'est-elle pas au final la codification et formalisation de l'autoconstruction ?
Petite maisonSi je fréquente des architectures marginales et préconise de nouvelles formes de constructions, je porte aussi de l'intérêt pour les
architectures traditionnelles, de nos régions ou d'ailleurs, tels ces greniers sur pAied de Galice et des Asturies qui répondent bien sûr à leur fonction mais qui en plus ont une certaine grâce, ils embellissent le paysage et sont un signe d'identification pour les habitants de ces provinces espagnoles. On ne peut en dire autant de la solution adoptée par les agriculteurs du sud-ouest de la France : une cage grillagée en plein air pour contenir les épis de maïs.

Avec l'exemple du Jardin de pierre et ses géants (visible sur votre site) et d'autres constructions, est-il légitime de parler d'Art Premier (alors que celui-ci revêt souvent une connotation exotique) ?
Je suis curieux de ces anonymes inspirés qui construisent pour leur plaisir, des sculptures plutôt qu'architectures, dans leur jardin ou ailleurs, et qui sont des formes d'art que je ne qualifierai pas de Premier, plutôt de fantastique (les américains parlent de land art ou pop art). Quoi qu'il en soit, c'est loin d'être une manifestation reconnue comme artistique, classée peut être comme une curiosité ou la manie de quelqu'un de légèrement perturbé. Si l'oeuvre existe encore après la mort de son auteur, pourquoi ne pas organiser la visite. Mais de son vivant ? Si c'est assez sage, bien enclos
dans une propriété privée, cela pourra continuer. Sinon ? L'administration de Catalogne n'a pas hésité à exiger la démolition l'été dernier du travail que Josep Pujiula avait mené durant plus de 20 ans, un fantastique et colossal labyrinthe en branches d'acaccia, offert, libre et gratuit. Et tout ça pourquoi ? Pour élargir une route !

Une architecture sans architecte, et donc débarrassée des codes, peut-elle être novatrice ? Ou n'est-elle, au mieux, que chanceuse ?
CoumangesIl y a quand même un problème. L'architecte qui conçoit et les artisans qui exécutent sont tenus d'adopter des solutions éprouvées,
des matériaux et des mises en œuvre qui ont reçu un avis technique, question d'assurance. Un auto constructeur assumera mieux les risques de ses choix. On ne peut pas attendre des codes qui sont là pour contenir qu'ils apportent des solutions novatrices.
Ces dernières viennent davantage des ingénieurs pour les travaux d'envergure ou des auto constructeurs pour des bâtiments plus modestes. On peut rappeler que les premières constructions utilisant l'énergie solaire dans les années 60 sont justement le fait d'ingénieurs et de marginaux américains. On assiste aujourd'hui à la même chose avec les matériaux écologiques (dits sains).
Demander et obtenir un agrément étant très coûteux, cette démarche est lancée par les sociétés importantes lorsqu'elles perçoivent une forte demande (un nouveau marché).

On trouve souvent aux Etats-Unis des maisons en dur évoluant au gré des envies et des finances des propriétaires dont le point de départ était une caravane (mobil home) ou une maison en bois (ce qui ressemblerait pour nous à une cabane). Pourquoi un tel concept est-il si marginal en France ?
Même aux USA je ne crois pas que c'est une pratique courante.
Contrairement à l'Europe, ce pays n'a pas un patrimoine architectural très ancien, certains états sont peu peuplés et encore terres de pionniers, la mobilité est plus dans les mœurs… Et la réglementation porte plus sur la sécurité et moins sur l'aspect extérieur comme en France où la cabane est marginale même si par la suite elle peut s'agrandir et devenir une véritable maison si elle a réussi à résister aux pressions.

Les occidentaux en général, les français en particulier, ne sont-ils pas finalement des victimes consentantes de canons architecturaux plus ou moins imposés, comme ils le sont avec la mode ou la nourriture (les belles tomates bien rouges, sans point noir et sans saveur) ? L'usage de l'architecture
n'est-elle finalement pas irrémédiablement liée à la contrainte "2+2=4" ?

BurriBien que les architectures auto construites ou marginales soient aussi diverses que les gens qui y habitent, on peut au moins dire que ce ne sont pas là des architectures dAe consommation. A voir comment s'est transformée la terre, il n'y a pas de doute : l'homme est un animal constructeur, qui a besoin de construction mais aussi prend plaisir à construire. Tout tend aujourd'hui à déposséder l'individu de cette création élémentaire, c'est devenu une affaire de spécialistes. De plus, ceux qui ont du temps à mettre dans la construction de leur environnement n'ont pas forcément l'argent pour le faire, et inversement.

De fait, les auto constructeurs ne sont-ils pas considérés, au mieux comme des "excentriques", au pire comme des déviants, autrement dit des marginaux ? Ce phénomène ne bride-t-il pas toutes velléités de s'exprimer, en dehors de coins discrets ou reculés ? Sans compter les cauchemars en perspective avec
l'administration ?

IsraelLe milieu du bâtiment est des plus conservateurs. La réglementation en est une illustration. Avec la nouvelle loi SRU, on m'a signalé
que certains départements refuseront le permis de construire à ceux qui voudraient s'éloigner de plus de 300 mètres d'un poteau électrique (sortir de l'aile protectrice d'une centrale nucléaire, alors qu'on sait très bien en marge et sous le soleil assurer l'électricité de ses besoins hors EDF ou encore assainir l'eau usée avec les plantes). Ceci dit, bien des autoconstructions sont personnalisées mais sans look provocateur ou choquant.
Et beaucoup sont très visitées montrant par là un réel désir d'habitat différent plutôt qu'une simple curiosité (qui rêve encore d'une maison standard clés en main dans un lotissement de banlieue ?). Et même s'il en est peu qui passeront à l'acte. Ce pourra être en solitaire, en famille ou avec l'aide d'amis ou d'associations d'auto constructeurs qui pratiquent l'entraide et l'échange (les "castors" par exemple ou les "auto constructeurs de l'économie solidaire", une association récente qui vise plus large). Et rien n'interdit de n'en faire qu'une partie à sa mesure et de faire appel à des artisans pour le reste.

Comment votre recherche personnelle s'inscrit-elle dans votre enseignement ?
JmJ'établis une certaine séparation entre mon intérêt personnel et mon enseignement : les études d'architecture n'ont pas pour vocation d'engendrer des constructions marginales. Tout au plus il m'arrive de présenter quelques photos, comme ouverture d'esprit, montrer qu'il n'y a pas seulement l'architecture prestigieuse ou de riches (celle qui apparaît dans les revues) et que les besoins et désirs du public sont plus divers. Quelques retombées dans mon enseignement notamment sur les formes ou sur les matériaux et techniques nouvelles, l'architecture environnementale,… IlA reste que l'autoconstruction aurait besoin de professionnels pour concevoir dans l'espace, faire des plans et démarches administratives, connaître matériaux
et techniques nouvelles et économiques, coller aux désirs des clients et proposer des solutions adaptées à chacun selon son savoir faire, et surtout descendre de son piédestal de maître d'œuvre pour participer physiquement aux chantiers. Ce peut être là une bonne formation généraliste comme une diversification des métiers de l'architecture.

Pour finir, pouvez-vous définir ce que sont pour vous des Architectures "libres"?
Archilibre, un mot qui sonne bien. Architectures du désir et de la nécessité qui libèrent l'individu d'une aliénation non fatale en lui révélant des possibilités créatrices trop souvent canalisées sinon niées, et qui lui apportent un supplément d'autonomie dans la maîtrise de sa vie. Libres, selon le plus ou moins grand radicalisme du constructeur.

A découvrir sur le site : http://archilibre.free.fr

Les photos sont de Jean Soum

Contact : Redaction@CyberArchi.com


Merci à CyberArchi pour leur participation volontaire d'office...

Sous rubriques :

Echanges d'habitation (1)
Contient des textes comme : Echange de maison sur 5 mois (Paris<->Campagne / 02/05->06/05)...
Logis, Gîtes, hébergements divers (1)
Contient des textes comme : L'écOlo gîte, en Loire atlantique...
Matériaux écologiques (1)
Contient des textes comme : Les isolants minces "brillants" : « Grosses erreurs »...

Textes à lire dans cette rubrique :

BBC-Effinergie : "le label ne doit plus dépendre des certificateurs" (22/03/2010 21h07:06)
Il y a effet d'empilement de contraintes absurdes quand un maître d'ouvrage veut obtenir le crédit d'impôt adossé au BBC. Les...
Site d'information sur les projets Eco-Hameaux et Eco-Quartiers dans le Tarn et environs (27/09/2007 12h15:40)
Compte rendu de la réunion « Eco-hameaux, éco-quartiers du mercredi 30 mai 2007 à LISLE sur TARN - Amorcer la constitution...
Bâtiment en croissance, logement en crise (16/03/2006 21h31:27)
400.000 logements ont été mis en chantier en France entre novembre 2004 et novembre 2005. «  Un résultat qui n'a...
Réalisation d'intérieur : Abitatio (14/01/2005 22h13:59)
ABITABIO VOUS PROPOSE : Conception et réalisation de votre intérieur en matériaux écologiques et dans une approche bioclimatique. Etudes et plans...
Sylvain Houpert, architecte (22/04/2004 01h18:00)
Sylvain Houpert, architecte, m'a proposé d'ajouter son site dans nos pages. Riche idée, c'est le premier personnage professionnelement impliqué dans le...
eco-logis.com "Le bio, c'est aussi raccourcir les circuits..." (29/05/2003 10h51:17)
>>> LE BIO, C'EST RACCOURCIR LES CIRCUITS... Un matériau écologique pour la maison doit avant tout être dépourvu de la moindre...
Ecovillages : une écologie Intérieure et Extérieure (29/05/2003 10h42:53)
par Yves Caillard Adhérent à l'esprit des écovillages, lieu de rebelles doux ou durs, je côtoie cette marginalité qui n'en est...
L'architecture libre, ou l'autoconstruction, contre l'architecture de consommation (16/05/2003 21h33:34)
Les bardeaux de bois par Archilibre (17/02/2003 20h56:36)
Archilibre, le site de notre ami Jean Soum, nous propose une page très instructive sur les bardeaux pour construire votre petite...
La maison de chanvre est-elle pour aujourd’hui ? (14/01/2003 21h14:12)
Le concept de "chanvre global" s'oppose au chanvre dit "récréatif". Autrement dit, il s'agit du matériau légal, puisque son taux...
Batir-Sain : mine d'infos sur la "Bio-construction" (04/12/2002 11h42:53)
Batir-Sain œuvre, par les moyens de l'information, du conseil et de la communication moderne, pour la construction (bioconstruction) et l'architecture biologiques...
Boycott du teck (04/12/2002 11h32:38)
Depuis 10 ans, les grandes surfaces de bricolage et les grandes surfaces alimentaires ont été sensibilisées aux critères de gestion durable...
Démolition d'une construction libre (16/07/2002 22h17:31)
La construction fantastique que Josep Pujiula a élaborée en Catalogne durant plus de 20 ans est en passe d'être démolie, une...
Archilibre : architecture sauvage et autoconstruction (08/07/2002 10h09:36)
Architectures libres, spontannées, sauvages, marginales, autodidactes, architectures sans architectes, novatrices, éphémères, iconoclastes, hasardeuses, primaires... Libres des contraintes financières, légales, esthétiques Architectures...
CREEE : annuaire de l'habitat sain & naturel
CREEE ou plus facilement prononçable CR3E (Construction Respectueuse de l'Environnement et Econome en Energie) est un site sur l'autoconstruction principalement (et...
Centre terre vivante ou l'écologie pour tous
Cette association a pour but de "promouvoir des modes de production et un mode de vie respectueux de la santé et...
Construire une maison 'bio'... en avant !
Il est intéressant de se demander si, somme toute, on ne peut pas, dans une part importante, construire sa maison avec...
Anarchitecture : autoconstruction avec des matériaux sains
Anarchitecture est un site qui propose à ses visiteurs des concepts de construction d'habitations hors des sentiers battus et refusent de...
TIEZ-BREIZ : base documentaire fabuleuse + stages
L'association "TIEZ-BREIZ Maisons & Paysages de Bretagne" propose des stages de formation aux particuliers et aux professionnels. Tirés de ces stages,...
Restauration d'une maison du début du 20ème dans le Trégor
Le webmaster de ce site propose une série de clichés photographiques, de schémas sur la rénovation de sa maison. Utilisation de...
Terrachanvre : Le Chanvre de la Bio-construction
La société Terrachanvre est spécialisée dans la production biologique, écologique de chanvre et dans sa transformation en matériaux de construction pour...
La Vieille Montagne : habitats sains
La Vieille Montagne propose aux visiteurs de leur site un état des lieux en matière d'habitat naturel et surtout d'un habitat...
SPIRALE : alimentation et logis écologique
SPIRALE est le fruit d'actions militantes en faveur d'un mode de vie sain dans un environnement préservé. Connue essentiellement pour ses...
Construction d'une maison témoin écologique / bioclimatique
Eco-Logis.com nous propose des matériaux de construction naturels pour bâtir ou restaurer un habitat écologique. On nous donne plein d'infos sympas...

Votre recherche dans les documents et petites annonces de cette rubrique :


Contact | Mentions légales | Partenaires | Com' | Participer | © Un grain de sable 2008