Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, documentation, dossiers, forum, formulaire pour participer au site,...
Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,... Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,...
Une action de l'association
Liste de discussion
Pour échanger par email, de manière conviviale, sur tout ce dont parle le site, inscrivez-vous :

Les Docs

Articles & Documentation Pollution Chimique Un herbicide hautement cancérigène
 

Un herbicide hautement cancérigène

Date de publication : Dimanche 05 Août 2007 à 17H43:22
Déjà 6115 personnes l’ont lu



Interview dans le Télégramme de Brest : l’herbicide le plus répandu en Occident est hautement cancérigène.
À l’occasion de la visite du président de la Société française de biologie à la station biologique de Roscoff, le professeur Robert Bellé a livré les résultats de plusieurs années de recherches. Ses travaux sur les cellules des oursins démontrent que l’herbicide le plus répandu en Occident est hautement cancérigène.

Les travaux que vous menez depuis des années prouvent que l’herbicide le plus commercialisé en Europe et aux États-Unis peut provoquer le cancer. En quoi ce produit, utilisé par des millions de personnes, est-il cancérigène ?
- En termes scientifiques, nous pouvons aujourd’hui affirmer que ce produit est cancérigène parce qu’il engendre un dysfonctionnement du point de surveillance de l’ADN. Le composant actif qu’il contient, dénommé glyphosate, n’est pas le seul élément toxique de cet herbicide. Ce sont les produits de formulation l’accompagnant qui rendent l’ensemble particulièrement dangereux pour la santé. Pour être efficace, le glyphosate doit pénétrer dans les cellules des plantes. L’herbicide, dont nous parlons, est composé d’une formule qui le permet, affectant l’ADN par la même occasion.

Quel est le rapport avec les risques de cancer chez l’homme ?
- Ce rapport n’est autre que l’oursin. Les travaux que nous menons, mon équipe et moi-même, ont démontré que le gène de l’oursin est le plus proche de celui de l’homme. Sur un embryon d’oursin, l’herbicide en question est, tout simplement, dévastateur. Ses composants, le glyphosate et les produits de formulation, affectent alors l’ADN de l’oursin, jusqu’à inhiber le point de surveillance.
Du coup, certaines cellules échappent à la surveillance de l’ADN, conduisant ainsi aux tumeurs et aux cancers (parfois trois à quatre décennies, après le stress initial). Chez l’homme, le processus et les conséquences sont identiques.

Il suffirait donc d’être en contact avec une goutte de cet herbicide pour être atteint par le cancer ?
- Dès qu’elles seront possibles, les études épidémiologiques permettront de démontrer l’incidence de ce produit sur les différents types de cancer. En particulier sur les cancers des voies respiratoires puisque le produit pulvérisé contient la formulation à des concentrations très supérieures (500 à 2.500 fois plus) à celles qui engendrent le dysfonctionnement du point de surveillance de l’ADN. Des études anglaises tendent ainsi à prouver que cet herbicide présente un danger pour la santé par voie d’inhalation. Le mieux est encore d’éviter de pulvériser ce produit ou tout autre pesticide. Au pire, il est vivement recommandé de se couvrir entièrement en utilisant cet herbicide, que l’on trouve un peu partout.

Propos recueillis par Boris Ivanoff pour le Télégramme de Brest.

Sur la photo : de gauche à droite, Robert Bellé, professeur à la station biologique de Roscoff, Virginie Gouvignon, vice-présidente de l’association des professeurs de biologie de Bretagne, et André Calas, président de la Société française de biologie, ont animé un colloque sur la prévention du cancer, qui s’est tenu, hier à Roscoff. (Photo B. I.)

Les internautes réagissent :

 De Olive, le Jeudi 02 Août 2012 à 13H07:27

Regardez les travaux du réseau mcgf qui présentent tant d'études indépendantes. Travaillant moi même dans le secteur agricole (développement de l'agriculture bio) je vois à quel point il est difficile, y compris pour le chercheur que je suis de contester le dogme du tout chimique : de plus en plus de preuves s'accumulent pour révéler le danger de ces produits sur l'ensemble des écosystèmes mais aussi sur la santé humaine.
De la même manière, partout des études randomisées tendent à montrer que les rendements de l'agriculture conventionnelles ne sont plus aussi bons et que les sols sont de plus en plus détériorés par ces pratiques.
En fait la seule chose que j'observe c'est une organisation bien rodée des industries fabriquant des produits phytopharmaceutiques (on ne dit plus pesticides, ça fait trop mortel) pour défendre leurs interets colossaux au demeurant....
Aujourd'hui on sait que ces produits tuent, rendent malades mais ce sont les pouvoirs publics qui doivent prendre leurs responsabilités. L'UIPP elle défend son bout de gras à coup de milions qui financent 3 études contradictoires pour une étude prouvant la nocivité d'un produit.
 De Dominique Bied, le Dimanche 15 Juin 2008 à 22H19:07

Précision sur le glyphosate. Si vous lisez le livre de Marie-Monique Robin "le monde selon Monsanto, vous y découvrirez que le glyphosate seul n'est pas toxique. En fait, ce sont les molécules adjuvantes qui interagissent avec le glyphosate qui rendent le Roundup extrêmement toxique. C'est justement grâce à cela que Monsanto a trompé tout le monde avec son round-up. Leurs études sont biaisées car ils ont pris comme échantillon de mesure le glyphosate seul. Voilà la vraie histoire. Ce produit devrait être interdit dans toutes les grandes surfaces.
 De Dominique Bied, le Dimanche 15 Juin 2008 à 22H06:30

A force de discréditer les études incontestables réellement indépendantes des lobbies, on ralentit inutilement les progrès nécessaires pour modifier radicalement nos modes de vie et de production. Je rappellerai que l'amiante aura causé au bout du bout 500 000 morts en Europe. Les Ayatollah de la technoscience auront à répondre devant l'humanité de leur irresponsabilité et leur inconséquence. Les cancers précoces, spécialement du cerveau, des agriculteurs et leurs riverains sont un fait avéré. A côté de cela, les chercheurs formidables qui travaillent d'arrache-pied sur la vie organique du sol ont leurs crédits coupés. C'est une honte. Le développement durable consiste à développer des techniques peu impactantes sur l'environnement et peu consommatrices d'énergie fossile.
 De nanouchka, le Jeudi 22 Mai 2008 à 09H55:05

Je comprend pas comment on juge du caractère sérieux d'une recherche !! Un professeur dans la station biologique de Roscoff, entouré de la présidente et de ses collègues (qui ont donc vu entendu suivi apporté leur point de vue et VALIDE sa recherche...) ça ne suffit pas pour faire plus sérieux que les ingénieurs des boites privées (qui font de la recherche peut être mais avec des financements particuliers, il faut pas l'oublier).

donc ça serait bien qu'on arrête de dénigrer le travail de nos chercheurs quand ils le font ... SÉRIEUSEMENT justement !

PS : des Problèmes d'insecticides et herbicides dangeruex il y en a eu... bcp et heureusement que des "chercheurs" se sont battus EUX (agent orange, DTT...)

 De jefounet, le Mardi 06 Mai 2008 à 21H40:40

ce sont des affirmations gratuites et faciles de dire: "aucune étude scientifique sérieuse".

si tu cherches un peu, en anglais aussi, tu verras qu'il y a des études. et si tu t'informes tu verras qu'il y a des faits.
 De raillard, le Mercredi 26 Mars 2008 à 08H45:10

Il est honteux d'alarmer les gens car AUCUNE étude sérieuse n'a JAMAIS démontré le caractère cancérigène du glyphosate... Une fois de plus, les prédicateurs écolos-bobos surfent sur la peur au détriment de la vérité scientifique...De la même façon, il est PROUVE que ni le "gaucho", ni le "régent" ne sont responsables de la mort des abeilles... dûe à un virus et à un acarien !!!

Textes à lire dans cette rubrique :

La faillite de l'évaluation des pesticides sur les abeilles (13/07/2012 20h15:32)
Le coupable est-il plutôt l'incompétence ou l'accumulation de conflits d'intérêts ? Impossible de trancher. Mais la question est désormais posée :...
Pesticides dans les raisins... (03/12/2008 10h19:10)
Une grande enquête a été menée par 5 ONG, dont le MDRGF pour la France, dans 5 pays européens ( Italie,...
DVD Le Titanic Apicole : la Terreur Pesticide (30/11/2008 18h48:09)
Alors que les scandales concernant les pesticides continuent d'éclater cà et là (baisse de fertilité du sperme, toxicité du vin, résidus...
Un risque plus eleve de cancers de la lymphe chez les agriculteurs (29/11/2008 18h40:23)
Les agriculteurs exposes a certains pesticides presentent selon toute vraisemblance un risque plus eleve de developper un cancer du systeme lymphatique...
L'insecticide Cruiser interdit en Allemagne ! (24/05/2008 13h21:40)
Alors que la France a donné une Autorisation de Mise sur le Marché au Cruiser en début d’année suite à une...
Insecticide Regent TS et abeilles (16/02/2008 10h57:58)
Possibilités de risques inacceptables pour les abeilles selon un rapport officiel du CST ! Abeilles: le pesticide Régent présente un "risque...
Pesticides et agrocarburants au coeur du débat public (23/10/2007 21h39:09)
A travers une dépêche de l'Associated Press et un article du Monde retrouvez l'actualité des pesticides en France et en Europe....
Kashagan : un projet très dangereux ! (23/10/2007 21h16:30)
Un collectif international d'ONG, qui s'est rendu au Kazakhstan du 4 au 13 septembre 2007 pour évaluer les impacts environnementaux et...
Des résidus de pesticides toxiques dans les fruits des eurodéputés (23/10/2007 21h09:36)
Mercredi 10 octobre à 10h30 au Parlement Européen, le réseau PAN-Europe (dont le MDRGF est un des administrateurs) et l'ONG Milieudefensie...
Pesticides génotoxiques : du nouveau (06/09/2007 20h04:23)
La jeune chercheuse Irena Hreljac travaille au sein du Département pour la toxicologie génétique et la biologie du cancer à l'Institut...
Abeilles et pesticides : la mort des abeilles met la planète en danger (26/08/2007 20h50:40)
Les Echos 20/08/07 Les abeilles s'éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur disparition pourrait sonner le glas de l'espèce humaine. C'est...
Un herbicide hautement cancérigène (05/08/2007 17h43:22)
Le non-labour dans les sillons de l’agro-chimie (03/06/2007 12h01:48)
Suite à des articles louant le non-labour comme la nouvelle révolution verte et suite à la découverte de la page “agro-écologie”...
Toxicité neurologique des produits chimiques : une bombe à retardement ! (13/11/2006 21h41:51)
La pollution chimique, du fait de ses effets sur le développement cérébral de l'enfant, a créé "une pandémie silencieuse dans les...
Stockage de pesticides dans le Pas de Calais (06/01/2006 18h52:14)
Stockage de pesticides dans le Ternois : 1 an de lutteNATS a été créée le 23/11/2004 pour lutter contre l'implantation...
Nouvelle menace franco-allemande sur le programme REACH (08/11/2005 20h04:58)
Tout d'abord, pour ceux qui ne connaissent pas le programme REACH, infos sur le site de Greenpeace.Les ONG de protection...

Votre recherche dans les documents et petites annonces de cette rubrique :


Contact | Mentions légales | Partenaires | Com' | Participer | © Un grain de sable 2008