Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, documentation, dossiers, forum, formulaire pour participer au site,...
Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,... Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,...
Une action de l'association
Liste de discussion
Pour échanger par email, de manière conviviale, sur tout ce dont parle le site, inscrivez-vous :

Les Docs

Articles & Documentation Pollution Destruction des milieux naturels La surexploitation des mers, menace pour les poissons et les pêcheurs
 

La surexploitation des mers, menace pour les poissons et les pêcheurs

Par Jérôme CARTILLIER
Date de publication : Samedi 24 Mai 2008 à 13H54:04
Déjà 6233 personnes l’ont lu


PARIS (AFP) - Au-delà des conflits sociaux liés à la flambée des prix du gazole, le secteur de la pêche est confronté à un vertigineux défi: la surexploitation des ressources de la mer, qui menace la biodiversité mais aussi, à terme, la survie même de cette activité économique
(Publicité)

"Nous sommes dans une situation de surexploitation qui est explosive (...) dans laquelle le moindre à-coup économique provoque des conflits graves", explique Philippe Cury, de l'Intitut de recherche pour le développement.

"Les conflits dans le monde la pêche se multiplient rapidement (...) Il faut réconcilier exploitation et conservation", ajoute le chercheur, co-auteur d'un ouvrage intitulé "Une mer sans poissons" (éditions Calmann-Levy).

Selon l'Organisation mondiale pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la moitié des stocks halieutiques mondiaux sont exploités au maximum de leur potentiel, un quart est surexploité ou déjà épuisé et un quart seulement est modérément exploité.

"Quand il n'y aura plus de poissons, il n'y aura plus de pêcheurs. A faire systématiquement primer le socio-économique, on emmène la pêche dans le mur", regrette Stephan Beaucher, responsable de la campagne Océans de Greenpeace France.

La flotte de pêche est de plus en plus perfectionnée et efficace et le renouvellement des stocks de poisson ne se fait plus.

"C'est la dernière activité économique qui s'exerce aux dépens d'un stock sauvage dont on ne maîtrise ni la reproduction ni la dynamique de population. Or, on utilise des moyens qui s'assimilent à de l'industriel", souligne -t-il.

L'Union européenne fixe chaque année en décembre, à l'issue de négociations ardues, des quotas de pêche pour les différentes espèces. Les quotas visant à protéger le cabillaud, dont les réserves s'épuisent dangereusement, ont donné lieu à de vives protestations en France.

Mais plusieurs spécialistes jugent ces mesures insuffisantes face à la menace qui pèse sur nombre d'espèces.

Selon Charles Braine, chargé du programme pêche durable pour WWF France, la mise en place de politiques de pêche au niveau européen est, historiquement, partie sur de mauvaises bases.

"La pêche est une activité de cueillette, on est complètement dépendant de l'écosystème marin. Or, on a un peu plaqué le modèle agricole (...) sans se soucier de savoir si le milieu était capable de fournir durablement", regrette-t-il.

Pour arriver à une pêche durable, des scientifiques plaident pour la multiplication de réserves où toute activité humaine d'extraction est interdite. L'organisation Greenpeace réclame ainsi que 40% des océans soient transformés en "sanctuaires marins".

Mais un climat de défiance entre les différents acteurs de la filière ne favorise pas l'émergence d'un nouvel équilibre.

"Les scientifiques et les pêcheurs ont du mal à parler le même langage", souligne M. Beaucher.

Et d'expliquer qu'un stock peut, en apparence, être bonne santé, mais une analyse fine peut révéler une situation beaucoup plus alarmante. C'est le cas du thon rouge en méditerranée, pour lequel les scientifiques ont constaté la rareté préoccupante des poissons les plus actifs sexuellement.

Des solutions existent, selon M. Cury, mais la réaction de la communauté internationale sera un test crucial.

"Si nous ne sommes pas capables de résoudre ce problème de pêche, nous serons strictement incapables de résoudre le problème du changement climatique, qui est également un dossier global mais autrement plus compliqué", souligne-t-il.

Source : http://www.afp.fr

Textes à lire dans cette rubrique :

Fin des avantages fiscaux sur les agrocarburants : enfin une bonne nouvelle ! (18/10/2008 13h22:10)
FNE dénonçait depuis 2005 cette défiscalisation. L’intérêt énergétique et environnemental des agrocarburants est en effet aujourd’hui plus que contesté. Lionel Vilain,...
La surexploitation des mers, menace pour les poissons et les pêcheurs (24/05/2008 13h54:04)
Eau secours ! (24/05/2008 13h49:04)
A Marseille par exemple, en 1934, nous disposions pour satisfaire nos besoins vitaux de 1 litre d’eau potable par personne et...
Importations d’abeilles : la France choisit la voie de la déraison… (24/05/2008 13h42:35)
Décidément, le ministère de l’Agriculture prend des décisions surprenantes ! En pleine crise apicole mondiale, Jean-Marc Bournigal, directeur de la Direction...
Les fraises de la honte (14/04/2008 12h04:19)
D'ici à la mi-juin, la France aura importé d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises. Enfin, si on peut appeler...
Quand le Port Autonome de Marseille et Ikea se prennent les pieds dans un tapis d'orchidées (05/08/2007 18h50:56)
Le Port Autonome de Marseille, situé à Fos-sur-Mer (Bouche-du-Rhône) au sein de la Crau humide, cherche actuellement à diversifier ses activités...
50 % des sols gravement touchés en Europe (05/08/2007 18h39:47)
Un projet de directive pour les protéger en débat ! La proposition de directive définissant un cadre pour la protection des...
La Banque européenne entretient le changement climatique et finance les multinationales (17/06/2007 15h02:19)
Le 15 mai 2007 Un nouveau rapport de Bankwatch, membre affilié du réseau international des Amis de la Terre, montre que...
Requiem pour nos Abeilles (14/05/2007 12h37:18)
Mutinerie dans les ruches Les abeilles transhument vers le néant. Les abeilles désertent par dizaines de milliards. Les ruches se vident...
Planète Terre, Planète Désert ? (14/05/2007 12h35:06)
Alors que quelques pantins s'agitent frénétiquement dans l'arène électorale, l'arène véritable (au sens latin du terme: “arena”, “sable”) recouvre inexorablement la...
Cameroun : le pillage des forêts continue (11/05/2007 23h14:39)
Le nouveau rapport des Amis de la Terre « FIPCAM: Hold up dans les forêts du Cameroun », co-publié avec Greenpeace,...
Teck de Birmanie : luxe au Nord, dictature au Sud (17/12/2006 18h55:18)
Alors que le Conseil de sécurité des Nations unies se prépare à agir dans les prochains mois contre la junte militaire...
L’histoire vraie du saccage de l’une des plus belles rivières de Croatie (09/12/2006 22h17:04)
Sous prétexte de vouloir couvrir la quantité ridicule de 1% des besoins croates en énergie électrique, les beautés du canyon de...

Votre recherche dans les documents et petites annonces de cette rubrique :


Contact | Mentions légales | Partenaires | Com' | Participer | © Un grain de sable 2008